Blog de Pierre Losio
 

 



«
Alors que le poste était vacant depuis de plusieurs années, il est désormais repourvu. En effet lors du congrès de Villeneuve le mois dernier, la Fédération Suisse de pétanque s’est donné un président en la personne de Jean-Denis Willemin. Il était temps. Faisons donc mieux connaissance avec lui par le biais de cet interview. On perçoit chez notre nouveau président beaucoup de motivation et une grande ouverture esprit. C’est réjouissant pour l’avenir de notre pétanque suisse. »


 
Portrait de Jean-Denis WILLEMIN


Nom :
WILLEMIN                   Prénom : Jean-Denis

Année de naissance : 1975

Lieu de résidence : 1728 Rossens (FR)

1ère licence en : 1988

Profession : Horticulteur/Floriculteur.

Vos clubs : Le Béridier à Delémont, La Côtate à Sonceboz, Le Léman Pétanque à Rolle et le club actuel Fri-Boules à Fribourg.

Quand et dans quelles conditions avez-vous commencé la pétanque ?
En 1985. Un ami de la famille jouait au club du Béridier et un jour a invité mon Papa à venir à l’entraînement. De là, la passion a commencé. Ils ont construit chacun leur terrain de pétanque dans le jardin de leur maison respective et jouaient régulièrement. Un soir, je me suis mis à tirer des boules avec eux et la réussite était là. Facile ce jeu me suis-je dit. Ce soir-là, nous avions même joué à la flamme d’une bougie que nous avions mise à côté du but ... Tout se passait comme je voulais et rien n’était contre moi. Il n’y a que le virus de la Pétanque qui m’a gagné ce jour-là …

Pourquoi la pétanque et pas un autre sport ?
Pour être comme mes camarades de classe, j’aurais aimé jouer au football … Mes parents m’ont déconseillé car grands risques de blessures. Durant ma jeunesse, je jouais de l’accordéon et aux échecs. Donc pas grande place pour d’autres sports. La Pétanque est venue quand j’ai arrêté l’accordéon et elle ne m’a plus quittée. Dès le commencement de mon apprentissage, elle m’a pris toutes mes heures de relâches et même jusque tôt le matin … Elle m’a séduite car les rencontres humaines avec toutes les classes sociales, de tous les âges et de tous les horizons font de ce sport un incroyable mélange enrichissant. La tactique, la technique, l’équilibre, la condition physique sont des paramètres que j’apprécie et m’ont toujours aidé durant ma vie.

Quel est votre poste préféré ? Pourquoi ?
Le milieu. J’aime bien avoir des responsabilités. Il faut être attentif à toutes les situations. Il faut gérer les faits et gestes de l’adversaire, mettre ses coéquipiers en bonnes conditions, et d’avoir les boules importantes pour marquer la mène est très palpitant. Mais j’apprécie autant le point et le tir si les circonstances le suscitent. Quoiqu’il arrive et le poste que l’on occupe, le plus important reste quand même le partage des émotions avec ses partenaires.

Quel est votre meilleur souvenir de pétanqueur ?
(Sourire) J’ai plusieurs meilleurs souvenirs … mais je retiendrais quand même un qui a marqué ma jeunesse. C’était le journal « La Pétanque » que nous recevions par courrier à la maison. Je me réjouissais de le recevoir et de pouvoir lire les résultats des uns et des autres et de regarder les photos. De voir mon nom de temps en temps apparaître était une fierté et une motivation à continuer d’évoluer.
C’était pour moi un petit aboutissement personnel de me retrouver dans ce journal. Suivent les discussions entre frère et papa de tels et tels faits, que du Bonheur. Ensuite, il y a certains championnats suisses et surtout en suisse allemande qui m’ont marqué. Dans certains, il y avait le soir une ambiance avec de la musique folklorique que l’on ne retrouve plus actuellement et dans d’autres lieux; toutes les vitrines de magasins de la ville étaient décorées aux couleurs de la Pétanque. L’hymne national qui retentissait dans l’aire de jeux me rendait incroyablement fier. C’était prenant, ça irisait les poils. Nous étions en compétition, nous étions en Championnat Suisse !!!

Quel est votre pire souvenir de pétanqueur ?
Quand j’étais junior, suite à un bon résultat lors d’un Championnat Suisse, le sélectionneur des juniors m’a téléphoné pour prendre des renseignements et lors du raccrochement du téléphone, j’ai ressenti un rejet, une grande frustration. Il ne pouvait pas me prendre dans son projet car il ne me restait plus qu’une année dans les juniors … Et les instances de la Fédération du moment n’avait pas de suivi pour la relève. Dès lors, mes sentiments pour la pétanque ont été très touchés négativement.

Qu’est-ce qui vous a motivé à devenir président de la FSP ?
Entre autres, ce qui précède. Ensuite, beaucoup de monde parle et ne fait rien. Je ne m’identifie pas à ce genre de personnes. Un moment donné, je suis du genre à foncer ou tout arrêter. La deuxième solution était l’automne passé devenue une réalité. Puis deux semaines plus tard, on est venu me chercher pour me garder dans le système. De là est parti cette aventure, j’ai compris qu’il fallait foncer. C’est le destin et plusieurs personnes à ce jour disparues, me donnent la force de sortir de ma zone de confort.

Comment avez-vous composé l’équipe qui vous entoure ?
Stéphane LAMBERT dans un premier temps. Puis Damien FELLAY furent les personnes qui m’ont motivé à organiser une séance avec les membres de l’ancien Comité Directeur et plusieurs personnes de cantonales différentes, qui avaient montré un intérêt de près ou de loin pour apporter des éléments importants, et amener des solutions pour faire évoluer notre sport Pétanque en Suisse. De cette séance en est ressorti un fort dynamisme et une proposition d’un nouveau Comité Directeur. C’était le 22 décembre 2018. Quand vous avez des personnes ultras motivées, qui ont de l’expérience et qui vous font confiance, le défi devient rassurant et stimulant. Le 30 décembre j’ai reçu toutes les confirmations des personnes qui se présentaient au nouveau comité Directeur et le 4 janvier la proposition a été envoyée à tous les clubs de Suisse pour une élection lors du congrès qui s’est tenu à Villeneuve le 2 février 2019.

Au moment où vous devenez président combien y a-t-il de licenciés en Suisse (toutes catégories confondues) ?
2'289 licenciés. Il y a 30 cadets, 33 juniors, 246 dames, 721 seniors et 1'259 vétérans.

Quels sont les problèmes à résoudre dans l’immédiat à la FSP ?
Y a-t-il des problèmes ? Pour moi, il n’y a pas de problèmes, il faut amener de l’amélioration … Amélioration dans la communication, dans l’identification, dans les mentalités, dans le vivre ensemble. Oser, rassembler et innover font partie de nos priorités. Le rapprochement de nos amis suisses alémaniques est très important, le rajeunissement de la moyenne d’âge aussi, les mentalités doivent évoluer dans l’ouverture du prochain et rassembler le monde de la pétanque.

Quels sont les projets à plus long terme que vous souhaitez mettre en chantier ?
Réunir tous les joueurs de Pétanque en Suisse. Nous sommes une Fédération; dans fédération il y a le nom de fédérer et je trouve dommage qu’il y ait actuellement une telle barrière entre les licenciés et les amicales. Je n’arrive pas à comprendre qu’il y ait un tel fossé. Nous jouons le même sport avec la même envie, les mêmes règles et les mêmes émotions. Il faut à moyens ou longs termes que nous trouvions ensemble des solutions pour rassembler La Pétanque en Suisse. Redynamiser l’organisation de Grands Prix, avoir une meilleure visibilité auprès des médias que ce soit journalistiques ou télévisuels, travailler sur le recrutement de nouveaux arbitres, voilà quelques projets sur la longue liste …

Quelle est pour vous la première des priorités de votre mandat présidentiel ?
La première des priorités est de structurer et constituer une cohésion entre les équipes nationales. De trouver des coachs pour les seniors et espoirs dames et de travailler sur du long terme avec toutes les équipes.

Envisagez-vous la création d’un championnat suisse de tir de précision ?
Excellente idée. Je n’avais pas dans les axes principaux cette perspective. Mais maintenant que vous m’en parlez, nous pourrions même faire un challenge en mémoire d’un ancien Président de la Fédération Monsieur Claude KEBERLE qui est l’investigateur de cette discipline et qui mériterait que l’on fasse un championnat national à son nom … Une idée à retenir. Dans la même direction, il y aurait aussi le tête-à-tête qui figure aussi au championnat du monde ….

Avez-vous déjà reçu des candidatures pour le poste de coach national ? Si oui combien ?
Oui 3 par écrit, 2 par téléphone et une personne que nous sommes allés chercher.

Les finances de la FSP permettraient-elles l’engagement d’un coach étranger ?
Tout reste ouvert, c’est bien clair que si un coach étranger venait à se présenter, il ne faut pas qu’il vienne pour espérer avoir un salaire conséquent. Il faut qu’il vienne pour la passion du poste, pour la motivation de travailler avec de très bons joueurs et la fierté de porter les couleurs de la Suisse. Reste qu’en Suisse, je suis persuadé que nous avons des personnes compétentes et disponibles pour relever ces défis. Il suffit que ces personnes aient confiance en leurs possibilités et en leur savoir-faire. Nous sommes là pour les soutenir et les aider à réaliser les objectifs.

Quel objectif raisonnable peut-on fixer à l’équipe nationale pour les championnats du monde qui auront lieu en 2020 en Suisse ?
Il y a actuellement encore beaucoup d’inconnues. Mais l’objectif que nous nous sommes fixé, si tous les paramètres que l’on met en place actuellement fonctionnent, nous chercherons une médaille. Les joueurs que l’on a en Suisse sont de très bons joueurs, nous avons de l’or. Il y a déjà eu beaucoup de travail accompli, des résultats et il faut continuer dans cette énergie positive. Et pour cela, nous comptons sur vous tous à participer de loin ou de près, à être derrière nos équipes nationales en général. En premier lieu les personnes qui vont les encadrer, nous les dirigeants et vous tous en particulier qui avez une influence énorme sur la plénitude des équipes nationales. Je profite de l’occasion de faire appel à tous les joueurs de notre sport ainsi que leurs connaissances, de remplir les sièges dans la future Malley Arena où se déroulera cette compétition. Tous en rouge et blanc pour que la Suisse entière soit derrière nos joueurs !!! Des championnats du monde en Suisse, nous n’en avons pas chaque année, il faut en profiter … Je vous invite à visiter le site internet www.cmp2020.ch et dès ouverture de la billetterie, de vous ruer sur les abonnements.

Comptez-vous développer davantage le secteur junior/espoir et de quelle manière ?
Oui c’est La première priorité et c’est l’avenir de notre sport. Dans chaque manifestation où nous pourrons promouvoir notre sport auprès de la jeunesse nous y serons si possible. Il y a aussi beaucoup de travail qui s’effectue actuellement dans les associations et c’est à nous aussi de suivre cette dynamique. Donner de l’intérêt, faire envie de prendre des boules en main en montrant les avantages de ce sport est des plus importants. Pour exemple, la Coupe Suisse qui se déroulera les 13 et 14 avril 2019 à Yverdon-Les-Bains sera ouverte à tous les cadets et juniors avec l’inscription gratuite. Faites passer le message ... .

Etes-vous favorable à la création d’une « commission des joueurs » au sein de la FSP ?
Oui bien sûr. L’annonce de recherche est déjà partie aux présidents et vice-présidents des associations. Nous recherchons 2 joueurs par association. Nous sommes dans l’attente des retours.

Comment notre fédération peut-elle regagner une crédibilité (aujourd’hui un peu « écornée ») dans les instances internationales de la pétanque ?
D’avoir recréer un Comité Directeur au complet est déjà un grand pas en avant. Maintenant, il faut trouver un délégué qui se déplacera aux manifestations internationales pour représenter la Suisse et pour recréer un lien sain, amical et chaleureux.

On a appris récemment que la pétanque ne serait pas retenue comme sport invité aux Jeux Olympiques de Paris 2024. Quelle est votre réaction ? Une explication ?
Dommage.
Mais il ne faut pas sous-estimer les retombées. Le travail effectué pour la candidature a été positif dans plusieurs sens.
Il faut profiter de cette médiatisation pour faire encore plus connaître notre sport et le sport boules en général, et de continuer à conforter notre place dans les sports à part entière. Une des explications peut-être est, que les sports boules attirent moins les jeunes que le Breakdance, le skate, l’escalade et le surf ... .
Après, je suis content pour les sports qui ont été retenus, mais le seul reproche que je peux leur faire, c’est que pour savoir le gagnant, il faut plus se baser aux juges et non aux scores. La tricherie s’il y a, est plus facile. Le spectateur et le téléspectateur peuvent être trompés et ils n’auront que le plaisir de voir de beaux athlètes ... .

Pour terminer cet interview avez-vous un message plus personnel à adresser à tous les licenciés-es de notre pays ?
Mon message est le suivant :
je demande à toutes les joueuses et tous les joueurs de respecter l’adversaire quel qu’il soit et de garder en tête le Fair-play; de se conformer aux messages que l’arbitre donne. L’arbitre est une personne qui fait partie intégrante de notre sport, il faut le respecter comme lui doit vous respecter.

Je tiens encore à dire un GRAND MERCI :

MERCI aux membres du Comité Directeur pour votre soutien, votre travail, votre transparence, votre motivation.

MERCI à toutes les personnes qui nous font confiance pour cette mission et restons à votre entière disposition.

MERCI à vous Pierre pour le travail de journalisme que vous réalisez au plus près de notre magnifique sport. C’est agréable d’avoir une personne qui transmet la passion de chacun avec un regard extérieur mais tout en ayant une vision interne.

Que la Pétanque soit belle et avec vous !


Palmarès "titrés"

  • 1999 Champion Jurassien Triplettes Seniors avec Georges Evard et J.-Maurice Schnegg
  • 2011 Champion Vaudois Doublettes Seniors avec José Feio
  • 2007-2008 Champion Suisse des Clubs avec Léman Pétanque
  • 2008-2009 Champion Suisse des Clubs avec Léman Pétanque
  • 2009-2010 Champion Suisse des Clubs avec Léman Pétanque
  • 2011-2012 Champion Suisse des Clubs avec Léman Pétanque
  • 2013-2014 Champion Suisse des Clubs avec Léman Pétanque
  • 2014-2015 Champion Suisse des Clubs avec Léman Pétanque
  • 2015-2016 Champion Suisse des Clubs avec Léman Pétanque.

Palmarès "podiums"

  • 1992 3ème Championnat Suisse Doublettes juniors
  • 1997 3ème Championnat Jurassien Doublettes Seniors
  • 1998 3ème Championnat Suisse Doublettes Seniors
  • 1999 3ème Championnat Jurassien Doublettes Seniors
  • 2000 2ème Championnat Jurassien Triplettes Seniors
  • 2001 3ème Championnat Jurassien Doublettes Seniors
  • 2001 3ème Championnat Jurassien Triplettes Seniors
  • 2002 4ème Au Bol d’or de Genève
  • 2003 2ème Championnat Vaudois Doublettes Seniors
  • 2004 2ème Championnat Vaudois Doublettes Seniors
  • 2004 3ème Coupe Vaudoise Triplettes Seniors
  • 2005 3ème Championnat Vaudois de tir de précision
  • 2008 2ème Coupe Vaudoise Triplettes Seniors
  • 2010 3ème Championnat Vaudois Doublettes Seniors
  • 2010 3ème Championnat Vaudois triplettes Mixtes
  • 2010 3ème Coupe Vaudoise Triplettes Seniors
  • 2014 2ème Championnat Suisse Triplettes Mixtes
  • 2015 3ème Championnat Vaudois Triplettes Mixtes
  • 2016 3ème Championnat Suisse Triplettes Seniors
  • 2016 3ème Coupe D’Europe des clubs.

Adresse de messagerie de l'auteur de cette rubrique :
e-mail


melees

Le lien de cette rubrique pour votre smartphone ou tablette

 

   

  www.geneve-petanque.com
  Bertrand METTRAUX - webmaster

Mise à jour : 04.03.2019 23:58

Page précédente

Retour au début de la page

Imprime cette page